Rihanna et l’Antique : de Néfertiti à Méduse. | Antiquipop

Deux figures emblématiques de l’Antiquité ont été choisies par la chanteuse au cours de sa carrière : Méduse, lors d’un shooting d’anthologie de Damien Hirst en 2013, et Néfertiti, dont Rihanna arbore le portrait à même la peau depuis 2012. L’Égypte fait par ailleurs l’objet d’un intérêt tout particulier de la chanteuse.

Rihanna est visiblement accroc aux tatouages : elle en porte au moins 25, souvent visibles et mis en valeur par les tenues et les shootings promotionnels. Trois de ces tatouages apparaissent régulièrement sur les images en raison de leur emplacement, et, on peut l’imaginer, leur importance pour la chanteuse. Il s’agit bien entendu de l’Isis qui déploie ses ailes sous sa poitrine (septembre 2012, en hommage à sa grand-mère), du faucon égyptien situé sur sa cheville droite (juin 2012, un cover sur des notes de musique) et du portait de Néfertiti sous son bras gauche (janvier 2012). Les trois œuvres ont été réalisées par des artistes différents, mais au cours de la seule année 2012. Difficile d’y voir un hasard, d’autant que c’est aussi cette année là qu’est sorti le titre Where have you been, dont le vidéo-clip et les prestations live se rapportent à l’Égypte antique.

Rihanna a d’ailleurs été plutôt bavarde à propos de ces tatouages. Le plus important, celui d’Isis/Maât, est un hommage à sa grande mère morte un mois plus tôt, en juillet 2012, ainsi qu’elle l’a écrit lorsqu’elle a révélé son tatouage sur les réseaux sociaux : « Goddess Isis- Complete Woman – Model for future generations- #GRANGRANDOLLY – always in and on my heart #1love ». Impossible d’identifier une référence à une œuvre antique précise, ce type iconographique étant fréquent dans l’Antiquité égyptienne et ayant rencontré un grand succès dans la culture populaire (dessins, souvenirs, tatouages…).

[...]

Consulter la suite de : Rihanna et l’Antique : de Néfertiti à Méduse. | Antiquipop