Exquises Esquisses ou le feu de la création | Orion en aéroplane

Le 2 janvier 2017, je commençais l’année par les visites du musée des Moulages de Montpellier et du Pont du Gard, en compagnie de Jean-Luc Cougy. En 2018, les premières heures de janvier ont aussi été très culturelles avec la découverte du musée Magnin, – le seul ouvert à Dijon un mardi – et son exposition « Exquises esquisses », qui depuis Paris me donnait bien envie.
Il faut dire qu’il y a, autour de cette exposition, un battage médiatique assez important : on trouve des publicités jusque dans le métro parisien !
Lever le voile sur l’intimité de la création
Le sujet m’attirant tout particulièrement – les travaux préparatoires, le secret de l’atelier -, j’espérais que le hasard des correspondances ferroviaires au retour des vacances nous laisserait profiter de l’événement. Ce fut effectivement le cas, mais je dois l’avouer, je suis un peu déçue, je m’attendais à plus ample, et, surtout, plus pédagogique. J’ai le sentiment d’avoir vu un accrochage (certes très intéressant et riche) plus qu’une véritable exposition.

Mon intérêt pour cette exposition vient du fait que j’ai un certain goût pour le « travail en cours », la trace de l’élaboration d’une œuvre, l’archive de la création. J’aime le caractère intime et les confessions des tirages d’état, des photographies d’ateliers, des brouillons d’écrivains

[...]

Consulter la suite de : Exquises Esquisses ou le feu de la création | Orion en aéroplane