La mise en ligne des Armées Française dans la Grande Guerre | Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918

Ce fut longtemps le « Graal » des passionnés de la Première Guerre mondiale. On l’évoquait, on espérait un jour pouvoir en consulter les 106 volumes, rencontrer quelqu’un ayant la collection complète. Les plus chanceux qui avaient pu travailler sur un exemplaire dans une grande bibliothèque publique fournissaient leurs notes dans lesquelles on espérait trouver un élément utile. Internet n’avait pas changé […]

Lire la suite »

31 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Les milieux marocains sont fort agités et on le comprend. Le gouvernement voudrait retirer du Maroc la plus grande partie des troupes qui y sont. Déjà, six bataillons auraient été rappelés et l’exode devrait continuer. Lyautey demeure très inquiet de ces velléités métropolitaines. Il prétend que le Maroc ainsi abandonné serait à la merci de la moindre insurrection. On […]

Lire la suite »

30 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Rien de particulièrement intéressant depuis ta bonne visite. Comme tu le sais, je t’ai quitté pour rejoindre Maurice Pernot. Il était mélancolique et moins causant que d’habitude. Il me dit que l’article gaffe du Temps d’hier lui semble avoir été écrit par Jean Herbette sous la dictée de Pichon. C’est la réponse à ta question lorsque tu me demandais […]

Lire la suite »

29 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Je suis arrivé sur tes talons tout à l’heure, mon vieux Pierre, désolé de t’avoir manqué à cause d’une réunion de Jaffa. Le discours de Clemenceau a fait grand effet hier. On a eu l’impression que, s’il parlait, ce n’était pas pour nous placer de belles phrases mais bien pour faire de la besogne. La Chambre presque entière lui a donné raison. Il […]

Lire la suite »

28 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Tu as lu la réponse des Empires centraux. Elle est très grave. Les Allemands font là un pas sérieux en avant. C’est du moins l’impression que j’en ai retiré quand j’ai pu la relire le soir un peu tranquillement. Sont-ils sincères ? Évidemment c’est douteux, mais ils veulent en tout cas mettre les Alliés dans la position […]

Lire la suite »

22 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

On vient de sonner l’alerte, tout est éteint, mais Pervenche n’a pas voulu descendre à la cave, elle craint d’y prendre froid. Je t’écris donc du coin du feu habituel. J’espère que mon papier ne sera pas interrompu par quelque bombe de Gotha en balade. Pauvre maison, elle n’est ni haute ni solide, le moindre projectile gros comme une noix […]

Lire la suite »

23 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Autour de l’affaire d’hier, quelques mots de Clemenceau chez qui le vieil homme reparaît toujours. Plusieurs députés le questionnaient sur la juridiction à laquelle serait déféré Caillaux : « Oh ! vous savez, dit-il avec ce ton bref qu’on lui connaît, c’est encore le Conseil de guerre que je préfère, mais si c’est la Haute Cour que l’on décide, dites-vous bien qu’il est plus facile […]

Lire la suite »

24 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Lallemand, qui a été nommé secrétaire général de l’Intérieur, a su conquérir la faveur de Clemenceau d’une façon assez amusante. Il était préfet de la Loire lorsque le Tigre était à l’Intérieur et il eut besoin de voir son patron. Il insista vivement pour être reçu et Clemenceau finit par l’accueillir, mais de son ton rapide et sec lui dit : M. le […]

Lire la suite »

25 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Ce jour de Noël est très calme. Je n’ai donc pas grand-chose à signaler au tableau. J’ai appris que demain tu faisais concurrence à notre dîner et que par conséquent nous n’aurons pas le plaisir de te voir chez Lapérouse. Puisque tu as convié Maurice Pernot à ta table splendide, voudrais-tu lui remettre de ma part la lettre du […]

Lire la suite »

26-27 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon vieux Pierre. Je n’ai pas eu une minute hier pour mon pensum. J’ai cependant vu beaucoup de monde mais n’ai rien entendu de fameusement intéressant. Défilé de quémandeurs, écrivains dont la conversation ne méritait guère d’être retenue. Le soir le dîner fut assez agréable, dix-huit personnes, par conséquent on pouvait respirer à l’aise. Le bon Bourdeau était là. Nous avons […]

Lire la suite »
1 2 3 4 5 24