3 janvier 1918 | La 1ère Guerre vue de Paris

Dear old man, Le pensum ne sera pas long aujourd’hui car je t’ai distillé la quintessence de mon savoir tout à l’heure. J’ai vu du reste que tu étais aussi bien sinon mieux informé que moi sur les différentes questions dont nous avons parlé. Pourvu que Clemenceau n’ait pas mis dans ses plans de nous coller Lutaud à la Seine ou dans quelque haute […]

Lire la suite »

2 janvier 1918 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Koechlin est venu me parler du Maroc. Tu te rappelles que je lui avais écrit à ce sujet. Il ne croit pas que les prélèvements faits sur les troupes du Maroc l’aient été, du moins jusqu’ici, avec l’intention de pousser Lyautey dehors. Clemenceau, qui est au plus mal avec le général, ne pousserait cependant pas sa vindicte personnelle jusqu’à compromettre […]

Lire la suite »

1er janvier 1918 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Je te fais grâce de toute considération sur ce quatrième jour de l’an qu’aura vu la guerre. Sera-ce le dernier, ou l’aube de 1919 se lèvera-t-elle encore sur des hécatombes, c’est le secret de l’avenir et je reviens au présent, car, pour nous, le 1er janvier ressemble comme un frère au 31 décembre ou au 2 janvier. Tu […]

Lire la suite »

Vin, gnôle… quand l’alcool des tranchées donne du courage | Raconte-moi l’Histoire

En 1913, les vendanges ont été bonnes, excellentes même ! Le vin coule à flot, à tel point que les vignerons du midi ne peuvent écouler tout leur stock. Aussi, lorsque la guerre éclate en août 1914, ils sont nombreux à se retrouver près des gares pour offrir une rasade aux soldats partants sur le front. On pense à cette époque […]

Lire la suite »

La mise en ligne des Armées Française dans la Grande Guerre | Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918

Ce fut longtemps le « Graal » des passionnés de la Première Guerre mondiale. On l’évoquait, on espérait un jour pouvoir en consulter les 106 volumes, rencontrer quelqu’un ayant la collection complète. Les plus chanceux qui avaient pu travailler sur un exemplaire dans une grande bibliothèque publique fournissaient leurs notes dans lesquelles on espérait trouver un élément utile. Internet n’avait pas changé […]

Lire la suite »

31 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Les milieux marocains sont fort agités et on le comprend. Le gouvernement voudrait retirer du Maroc la plus grande partie des troupes qui y sont. Déjà, six bataillons auraient été rappelés et l’exode devrait continuer. Lyautey demeure très inquiet de ces velléités métropolitaines. Il prétend que le Maroc ainsi abandonné serait à la merci de la moindre insurrection. On […]

Lire la suite »

30 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Rien de particulièrement intéressant depuis ta bonne visite. Comme tu le sais, je t’ai quitté pour rejoindre Maurice Pernot. Il était mélancolique et moins causant que d’habitude. Il me dit que l’article gaffe du Temps d’hier lui semble avoir été écrit par Jean Herbette sous la dictée de Pichon. C’est la réponse à ta question lorsque tu me demandais […]

Lire la suite »

29 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Je suis arrivé sur tes talons tout à l’heure, mon vieux Pierre, désolé de t’avoir manqué à cause d’une réunion de Jaffa. Le discours de Clemenceau a fait grand effet hier. On a eu l’impression que, s’il parlait, ce n’était pas pour nous placer de belles phrases mais bien pour faire de la besogne. La Chambre presque entière lui a donné raison. Il […]

Lire la suite »

28 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon cher Pierre, Tu as lu la réponse des Empires centraux. Elle est très grave. Les Allemands font là un pas sérieux en avant. C’est du moins l’impression que j’en ai retiré quand j’ai pu la relire le soir un peu tranquillement. Sont-ils sincères ? Évidemment c’est douteux, mais ils veulent en tout cas mettre les Alliés dans la position […]

Lire la suite »

22 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

On vient de sonner l’alerte, tout est éteint, mais Pervenche n’a pas voulu descendre à la cave, elle craint d’y prendre froid. Je t’écris donc du coin du feu habituel. J’espère que mon papier ne sera pas interrompu par quelque bombe de Gotha en balade. Pauvre maison, elle n’est ni haute ni solide, le moindre projectile gros comme une noix […]

Lire la suite »
1 2 3 4 14