En 1820. Deuxième retour de Frédéric Soulié en Ariège. Le futur écrivain joue au boston avec quelques notables | Christine Belcikowski

Le jeune homme qui fait fonction de narrateur dans La Chambrière brosse quatre portraits charge représentatifs des notables en question. Il s’agit des portraits de M. Dival, négociant, de Jean Guillier, meunier du canal, de M. Canotte, marguillier de la paroisse et chef de la fabrique, et de M. d’Ennevers, comte ou marquis, relique de l’ancienne aristocratie. Du marquis d’Ennevers, […]

Lire la suite »

En 1820. Deuxième retour de Frédéric Soulié en Ariège | Christine Belcikowski

« Il n’est peut-être pas nécessaire que je raconte aujourd’hui pourquoi je me trouvais dans les Alpes en septembre et octobre 1820 « , dit Frédéric Soulié dans La Chambrière, roman publié en 1839. « J’avais dix-neuf ans ; j’étais jeune autant qu’on peut l’être […]. M. Brisard était un vieil ami de mon père, et le fait de ma présence chez lui […]

Lire la suite »

En 1815, premier retour de Frédéric Soulié en Ariège | Christine Belcikowski

La lecture attentive de l’œuvre de Frédéric Soulié donne à penser que celui-ci, de façon sûre, n’est retourné en Ariège que trois fois, en 1815, en 1820 et en 1831. Dans « Scène de 1815 au château de S… » , Frédéric rapporte que, durant l’été 1815, venant alors de Nantes, il a séjourné en Ariège, avant de rentrer au lycée, à […]

Lire la suite »

Les enfances ariégeoises de Frédéric Soulié | Christine Belcikowski

Dans les derniers jours de l’année 1800, à Mirepoix, le retour de Jeanne Marie Baillé avec ses deux enfants, Antoinette, un an, et Melchior Frédéric, quelques jours à peine, coïncide avec un deuil terrible. Marie Anne Adélaïde de Olin, épouse de Vincent Maurice Baillé, l’un des frères de Jeanne Marie Baillé, meurt le 15 janvier 1801, laissant derrière elle trois […]

Lire la suite »

Le mariage de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé. Une autre version du même drame | Christine Belcikowski

« Ma naissance rendit ma mère infirme. Elle quitta ma ville natale quelques jours après ma naissance, et, bien que je sois retourné souvent dans mon département, et à quelques lieues de Foix, je n’ai jamais revu cette ville. Je demeurai avec ma mère dans la ville de Mirepoix jusqu’à l’âge de quatre ans. Mon père était employé dans les finances […]

Lire la suite »

Le mariage de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé fait naufrage | Christine Belcikowski

Le 8 Pluviôse an VI (samedi 27 janvier 1798), en présence de Jean Antoine Barthélémy Baillé, homme de loi, 47 ans, Jean Antoine Norbert, ex adjudant général, 32 ans, tous deux frères de la future épouse, Jean Pierre Soulié, père du futur époux, 63 ans, Rémi Fontès, officier municipal, 36 ans ; François Melchior Soulié, inspecteur des contributions directes du […]

Lire la suite »

La double ascendance de Frédéric Soulié. 2. Côté Baillé | Christine Belcikowski

Jeanne Marie Baillé, qui épouse François Melchior Soulié le 8 Pluviôse an VI (samedi 27 janvier 1798) à Mirepoix, est issue d’une longue lignée d’hommes de loi. L’ascendant le plus ancien qu’on trouve à Jeanne Marie Baillé est Barthélémy Baillé , docteur ès droits, avocat, juge royal de Dun, marié à Françoise Rousset. Les divers registres paroissiaux prêtent à ce […]

Lire la suite »

Dis moi comment tu t’appelles, je te dirais qui tu es. | Une aventure birmane

Ce billet parle des noms en Birmanie. Pendant mes recherches, j’ai rencontré quelques difficultés vis-à-vis des noms birmans. Afin d’y remédier, il m’a fallu comprendre la particularité des noms en Birmanie que je vais vous expliquer ici. Qu’est-ce qu’un nom ? Dans de nombreux pays les personnes sont nommées par un prénom et un nom. Or, cette logique n’est pas […]

Lire la suite »

Les Vikings en chasse-neige | Actuel Moyen Âge

Quand les Vikings sortent les skis, Martin Fourcade n’a qu’à bien se tenir ! Un article bonus en ce lundi de rentrée pour certains, tandis que les JO paralympiques se poursuivent… Plus que quelques semaines pour profiter de la poudreuse… et oublier que cette année encore, les Norvégiens auront dominé les Jeux Olympiques d’hiver ! Il faut dire que la pratique […]

Lire la suite »

Faut-il dire seigneur.e ? L’écriture inclusive au Moyen Âge | Actuel Moyen Âge

L’écriture inclusive, une question uniquement contemporaine ? Le Moyen Âge s’était aussi posé la question de la féminisation des noms et des titres… La question de l’écriture épicène, ou inclusive, fait débat en ce moment – c’est peu de le dire : on en parle à la radio, les sites internet prennent position, l’Académie Française s’en mêle et même le gouvernement… […]

Lire la suite »
1 2 3 4 6