26-27 décembre 1917 | La 1ère Guerre vue de Paris

Mon vieux Pierre. Je n’ai pas eu une minute hier pour mon pensum. J’ai cependant vu beaucoup de monde mais n’ai rien entendu de fameusement intéressant. Défilé de quémandeurs, écrivains dont la conversation ne méritait guère d’être retenue. Le soir le dîner fut assez agréable, dix-huit personnes, par conséquent on pouvait respirer à l’aise. Le bon Bourdeau était là. Nous avons […]

Lire la suite »