Sur les pas de… Stendhal à Bordeaux | Bordographe

Auteur à la réputation confidentielle de son vivant, Stendhal (1783-1842), de son vrai nom Henri Beyle, est passé à la postérité en tant que romancier. Or les écrits de voyages, qui représentent le quart de sa production, étaient connus de ses contemporains — dont Goethe. Subjugué dans sa jeunesse par les merveilles de l’Italie, sa seconde patrie, le natif de […]

Lire la suite »

En 1824, Notre Dame de Limoux. Un poème d’Alexandre Guiraud | Christine Belcikowski

Notre Dame de Limoux Au pied des hautes Pyrénées, Où l’Aude se promène en un vallon riant, Limoux, où je naquis, s’élève verdoyant Sur des plaines, au loin, de pampres couronnées. Sur un coteau voisin, à la mère de Dieu Un Ermite, aux vieux temps, bâtit une chapelle : Et la Vierge propice écoute, en ce beau lieu, Celui qui souffre […]

Lire la suite »

En 1831. Troisième retour de Frédéric Soulié en Ariège. « Je fus appelé par quelques affaires de famille dans le Midi de la France » | Christine Belcikowski

En septembre 1831, Frédéric Soulié retourne en Ariège pour la troisième et dernière fois. Frédéric Soulié évoque longuement ce séjour ariégeois de 1831 dans Deux séjours. Province, Paris. Il y révèle, sous le couvert d’un ton léger, nombre de secrets de son cœur. Après avoir voyagé en dormeuse de Paris à Toulouse – « nous avions parcouru en soixante-six heures, du […]

Lire la suite »

Les enfances ariégeoises de Frédéric Soulié | Christine Belcikowski

Dans les derniers jours de l’année 1800, à Mirepoix, le retour de Jeanne Marie Baillé avec ses deux enfants, Antoinette, un an, et Melchior Frédéric, quelques jours à peine, coïncide avec un deuil terrible. Marie Anne Adélaïde de Olin, épouse de Vincent Maurice Baillé, l’un des frères de Jeanne Marie Baillé, meurt le 15 janvier 1801, laissant derrière elle trois […]

Lire la suite »