1889 : Un Brave de Boutigny | Mémoire d’Histoire

Paul-Emile Boutigny (1853-1929) fait partie des artistes spécialisés dans la peinture militaire et la représentation d’épisodes de la guerre franco-prussienne. S’étant lui-même engagé dans une unité combattante alors qu’il n’avait que dix-sept ans, c’est aussi un ancien combattant qui peut s’inspirer de ses souvenirs ; sinon il s’appuie sur des témoignages publiés par d’autres. Au Salon de 1889, il présente […]

Lire la suite »

La vierge de la délivrance (Ernest Hebert) | Mémoire d’Histoire

Directeur de l’Académie de France à Rome entre 1867 et 1873, Ernest Hébert ne réside pas au pays pendant la guerre de 1870. Au tout début du conflit, il est pourtant de passage dans le village de La Tronche (Isère) où il a ses attaches familiales. Inquiet des nouvelles de l’invasion prussienne qui lui parviennent, il fait alors un vœu […]

Lire la suite »

1870, à Paris, on mange du chien, du chat et de l’éléphant pour survivre | Raconte-moi l’Histoire

En temps de crise, tout ce qu’il compte c’est survivre alors après avoir braconné tout ce qu’il est possible de manger, on s’attaque à l’inimaginable : les animaux de compagnie. Remarque, à Antioche, ils mangeaient bien des humains… Et à la Rochelle en 1629, les soldats ont mangé leurs propres chevaux… En 1870, lors du siège de Paris, c’est la […]

Lire la suite »

Surmonter le traumatisme de la débâcle | Mémoire d’Histoire

Représentations de la guerre franco-prussienne aux Salons des années 1870 La France sortit humiliée du conflit franco-prussien. Comment se relever d’un tel traumatisme ? Produits de commandes publiques, exercices de style traduisant les sujets à la mode ou expressions des états d’âme des artistes, les œuvres des Beaux-arts peuvent aider à comprendre comment les Français ont surmonté les offenses de […]

Lire la suite »

L’HOMME NOIR DANS LA REPRESENTATION DE LA GUERRE FRANCO-PRUSSIENNE | Mémoire d’Histoire

De Géricault à Matisse, le musée d’Orsay invite (jusqu’au 21 juillet 2019) à découvrir ces hommes et ces femmes noir(e)s qui servirent de modèles aux plus grands peintres du XIXe siècle. Cette exposition est une belle initiative qui rend leur identité à des individus restés si longtemps anonymes. Mais d’autres noirs, qui ne seront jamais identifiés, figurent dans les œuvres […]

Lire la suite »

LA BARRICADE DE MORSBRONN | Mémoire d’Histoire

En 1921, Marc Bloch écrivait une « réflexion sur les fausses nouvelles de la guerre », travail réédité en 2012 par les éditions Allia. L’illustre médiéviste proposait une incontournable analyse pour les historiens du témoignage, un texte qui retrouve toute son actualité à l’heure où triomphe les « fausses nouvelles », désormais désignées par la formule « fake news ». Plus qu’un long discours, […]

Lire la suite »

HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE LA COTE D’OR ET A VICTOR CURTAT | Mémoire d’Histoire

La bataille de Dijon des 21-23 janvier 1871 – l’une des dernières de la guerre – fut l’occasion d’une des rares prises d’un drapeau ennemi par une unité française, laquelle fut rapidement immortalisée par des tableaux de peinture militaire. Historien, spécialiste de la guerre de 1870 pour la Savoie, Didier Dutailly rappelle l’affaire : « Nous sommes le 23 janvier 1871. La […]

Lire la suite »

MÉMOIRES DISSOCIÉES DE L’ANNÉE TERRIBLE | Mémoire d’Histoire

La guerre franco-prussienne est-elle un événement oublié de l’histoire de France ? Dans un texte publié en janvier 2019, j’ai tenté d’évaluer la réalité et les limites de cet oubli. Cet article a provoqué une question en retour concernant la mémoire de la Commune : l’oubli de 1870 n’est-il pas l’effet d’une volonté d’enterrer le souvenir de l’insurrection ? De fait, tout concourt […]

Lire la suite »

ALLEGORIES DE 1870-71 AU SALON DE 1872 | Mémoire d’Histoire

Mai-juin 1872, le premier Salon des Beaux-arts après l’Année terrible se tient à Paris. Le traumatisme de la défaite est encore très présent dans les esprits. Il se traduit dans les oeuvres de nombreux artistes. Beaucoup prennent le thème de la guerre pour sujet. Trop, peut-être, et de façon non « politiquement correcte » aux yeux des Prussiens. Pour raisons diplomatiques, plus […]

Lire la suite »