À Paris, Chartres, Nancy, Givet, Landreville, etc. Histoire à énigme de Louis Rouvairolis de Rigault et des siens | Christine Belcikowski

Le lundi 15 juillet 1765, a été baptisé Pierre François Louis, né le 12 du présent mois, fils de Louis Rouvairolis de Rigault [sic], et de Marie Geneviève Cabot, rue de Bellefond, de cette paroisse, fille de Pierre Cabot, employé à la Compagnie des Indes, et de Magdeleine Dalichoux de la Pierrière . Le parrain, François Rouvairolis de Rigaut [sic], […]

Lire la suite »

Qu’on lui coupe la tête ! | Actuel Moyen Âge

Les princes italiens de la Renaissance ne s’y sont pas trompés : tuer sa femme dans une société patriarcale permet de réaffirmer son autorité.  Est-ce si différent aujourd’hui ? Qu’y a-t-il de spécifique au fait de tuer une femme, en tant que femme ?  C’est ce que le terme de féminicide cherche à qualifier… Certaines affaires sordides – comme le meurtre […]

Lire la suite »

En 1831. Troisième retour de Frédéric Soulié en Ariège. « Déjà nous apercevions à l’horizon le haut clocher de Mirepoix » | Christine Belcikowski

Dans la voiture qui le conduisait de Toulouse à Pamiers, Frédéric Soulié a fait la connaissance de Lucien de Mauvrelier, un jeune homme au teint blême, qui tousse beaucoup. Celui-ci a fui la maison familiale pour rejoindre à Lavelanet une jeune fille nommée Pauline, qu’il aime et que ses parents lui interdisent d’épouser parce qu’elle n’est pas « née ». Les deux […]

Lire la suite »

Le mariage de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé fait naufrage | Christine Belcikowski

Le 8 Pluviôse an VI (samedi 27 janvier 1798), en présence de Jean Antoine Barthélémy Baillé, homme de loi, 47 ans, Jean Antoine Norbert, ex adjudant général, 32 ans, tous deux frères de la future épouse, Jean Pierre Soulié, père du futur époux, 63 ans, Rémi Fontès, officier municipal, 36 ans ; François Melchior Soulié, inspecteur des contributions directes du […]

Lire la suite »

La double ascendance de Frédéric Soulié. 2. Côté Baillé | Christine Belcikowski

Jeanne Marie Baillé, qui épouse François Melchior Soulié le 8 Pluviôse an VI (samedi 27 janvier 1798) à Mirepoix, est issue d’une longue lignée d’hommes de loi. L’ascendant le plus ancien qu’on trouve à Jeanne Marie Baillé est Barthélémy Baillé , docteur ès droits, avocat, juge royal de Dun, marié à Françoise Rousset. Les divers registres paroissiaux prêtent à ce […]

Lire la suite »

Le héros déguisé en cochon | Histoires de monstre

Le héros déguisé en cochon, image reprise dans plusieurs mythes pour cacher la beauté ou devant être révélée. Tout comme le soleil qui va se réfugier dans les obscurités, le héros peut changer d’apparence la nuit. Cette seconde apparence peut lui permettre de se cacher d’ennemi, de les tuer… Elle pouvait aussi être le fruit d’une malédiction. […]Consulter la suite […]

Lire la suite »

Le Trait-d’Union Universel : ambitions et pratiques d’une agence matrimoniale à la fin du XIXe siècle | Le marché de la rencontre 1850 -1950

Conférence du 24 mars aux Archives municipales de Lyon dans le cadre de l’exposition « Mariages ». […]Consulter la suite de : Le Trait-d’Union Universel : ambitions et pratiques d’une agence matrimoniale à la fin du XIXe siècle | Le marché de la rencontre 1850 -1950Source : https://marcherenc.hypotheses.orgAuteur : Claire-Lise GaillardMoissonneur-euse : Aire(s) géographique(s) : Europe occidentalePériode(s) : 19e siècle (1815-1914)Thématique(s) : […]

Lire la suite »

Ventenac au XVIIIe siècle, une paroisse « trop éloignée » | Christine Belcikowski

« Minute des registres des baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse de Saint Martin de Ventenac et de Saint Jean du Bousquet, son annexe, sur papier commun pour l’année mille sept cent quarante et un, pour être remis au greffe du juge royal de Limoux conformément à l’ordonnance, sans que ledit papier ait été paraphé ni coté par aucun lieutenant […]

Lire la suite »

Maître Michel Toursier, fils puîné d’une famille de marchands, à Chalabre au XVIIIe siècle | Christine Belcikowski

Je m’intéresse ici à l’histoire de ces puînés de famille qui, faute de pouvoir succéder à leur père dans une charge noble ou dans une activité roturière, optent pour une carrière ecclésiastique, ou se trouvent poussés dans cette dernière. Tel est, semble-t-il, le cas de Michel Toursier, fils d’Etienne Toursier, marchand de Chalabre, descendant d’une famille originaire de Prunières, au […]

Lire la suite »

Réflexions autour de L’étonnante histoire des belles mères Yannick Ripa | Le marché de la rencontre 1850 -1950

En lisant l’ouvrage collectif L’étonnante histoire des belles mères sous la direction de Yannick Ripa, j’ai voulu rechercher la place qu’occupent ces personnages dans l’imaginaire du marché de la rencontre. La figure de la belle mère, comme le rappelle Yannick Ripa nait d’un triangle relationnel belle-mère/fille/gendre ou belle-mère/fils/bru. Les belles-mères m’intéressent dans le moment où précisément elles ne le sont pas […]

Lire la suite »
1 2