À Paris, Chartres, Nancy, Givet, Landreville, etc. Histoire à énigme de Louis Rouvairolis de Rigault et des siens | Christine Belcikowski

Le lundi 15 juillet 1765, a été baptisé Pierre François Louis, né le 12 du présent mois, fils de Louis Rouvairolis de Rigault [sic], et de Marie Geneviève Cabot, rue de Bellefond, de cette paroisse, fille de Pierre Cabot, employé à la Compagnie des Indes, et de Magdeleine Dalichoux de la Pierrière . Le parrain, François Rouvairolis de Rigaut [sic], […]

Lire la suite »

La maison nº 36 de la rue de Pénitents blancs au XVIIe et au XVIIIe siècle | Christine Belcikowski

Située à Mirepoix au nº 36 de la rue des Pénitents blancs, contiguë à l’ancienne chapelle des Pénitents blancs, cette maison n’a aucun caractère historique connu. Mais, quoique largement transformée au fil du temps, elle date du XVIIe siècle au moins, et l’on m’a demandé s’il était possible d’en éclairer l’histoire. Je m’y suis essayée, et voici le résultat de quelques […]

Lire la suite »

27 avril 1737. Pour mémoire à la postérité. Nouveaux fonts baptismaux en marbre gris agate | Christine Belcikowski

Le 27 avril 1737, Maître Delvuéjouls, prêtre, vicaire, consigne dans le registre paroissial de l’église cathédrale Saint Maurice de Mirepoix l’événement qui suit : « Les fonts baptismaux de l’église cathédrale de Mirepoix faits d’un marbre gris agate par Maître Mignard, marbrier de Caunes au diocèse de Carcassonne, furent placés au milieu de la première chapelle de ladite église où soient les […]

Lire la suite »

1801-1802. Quand les familles Cairol Caramaing, Calvet et Cairol de Madaillan interviennent dans la succession de Jean François Vidalat. Portrait de groupe | Christine Belcikowski

À Paris, le 18 fructidor an IX (jeudi 5 septembre 1801, le corps de Jean François Vidalat, natif de Mirepoix, Ariège, est retrouvé boulevard des Capucines. Demeurant au nº 27 du boulevard Montmartre, absent de son domicile depuis le 9 fructidor (27 août), l’homme s’est suicidé la veille d’un coup de feu . Pour plus de détails sur ce drame, voir […]

Lire la suite »

À propos du château de Roques, à Teilhet | Christine Belcikowski

À la campagne, lorsqu’on se promène, il n’est pas rare de découvrir au détour d’un chemin une ferme qui a conservé le nom de l’ancêtre qui l’a construite, il y a plusieurs siècles. Ce pourrait être le cas à Teilhet, où un certain Roques, dont on ne sait rien, a laissé son nom à une métairie construite sur le territoire […]

Lire la suite »

A Mirepoix, la famille Dufrène et l’ancien portail du couvent des Cordeliers | Christine Belcikowski

« Vous direz de ma part à Dufrène de s’occuper de la rentrée de mes fonds et de la vente des fers qui lui restent en magasin, mais de ne les placer que sur des parties qu’il connaîtra très solvables. Il a tout le temps de s’en occuper puisque les forges ne travaillant pas lui laissent beaucoup de loisir. » Posté à […]

Lire la suite »

Suites tragi-comiques d’un soufflet donné sur la place de Mirepoix le 17 juin 1728… | Christine Belcikowski

Les suites du soufflet administré par Joseph Rouvairollis à Jean Ardenne, aux yeux de tous, le le 17 juin 1728 sur la place de Mirepoix, se trouvent consignées dans les diverses pièces de la procédure qui résulte des plaintes initialement déposées par chacun des protagonistes du drame, drame auquel Jean Rouvairollis, frère aîné de Joseph Rouvairollis se trouve également mêlé. […]

Lire la suite »

Frédéric Soulié et ses serpents | Christine Belcikowski

Il y a un joueur de serpent qui passe et repasse dans les romans de Frédéric Soulié alentour de 1840, sans qu’on sache exactement à quoi tient la récurrence d’un tel personnage dans l’imaginaire puissamment autobiographique propre à l’écrivain ariégeois. Certes il y a bien eu à Mirepoix, dans les années 1790, un serpent qui s’appelait Pierre Cavaniol, ou Cavagnol. […]

Lire la suite »

En 1831. Troisième retour de Frédéric Soulié en Ariège. « Je t’avais bien promis que tu me verrais ! » | Christine Belcikowski

Après l’étape de Mirepoix, Frédéric Soulié et la jeune Pauline repartent à cheval en direction de Lavelanet. Ils sont accompagnés cette fois d’un personnage grotesque, M. Remy Dallois, à qui, exerçant ici l’œil du caricaturiste, l’écrivain impute un air de déjà vu sur les boulevards parisiens. Il s’agit d’un  » petit monsieur à gants jaunes, en bottes vernies, le lorgnon […]

Lire la suite »

En 1831. Troisième retour de Frédéric Soulié en Ariège. « Déjà nous apercevions à l’horizon le haut clocher de Mirepoix » | Christine Belcikowski

Dans la voiture qui le conduisait de Toulouse à Pamiers, Frédéric Soulié a fait la connaissance de Lucien de Mauvrelier, un jeune homme au teint blême, qui tousse beaucoup. Celui-ci a fui la maison familiale pour rejoindre à Lavelanet une jeune fille nommée Pauline, qu’il aime et que ses parents lui interdisent d’épouser parce qu’elle n’est pas « née ». Les deux […]

Lire la suite »
1 2 3