Sous une fausse bannière. Comment l’extrême droite adopte des symboles antiquisants de la culture-pop dont l’histoire a pourtant tout pour lui déplaire | Antiquipop

Dans la nébuleuse d’extrême droite, sujet d’actualité abondamment débattu, un groupe apparaît particulièrement agressif : le mouvement identitaire, en allemand Identitäre Bewegung (IB). Aujourd’hui organisé au niveau international, il orchestre une sorte d’« Agit-pop » sur la scène de l’ultra-droite. Héritier de l’organisation française Unité radicale, il est désormais actif au niveau européen, en particulier en Autriche. Dans plusieurs pays, il a été […]

Lire la suite »

L’Antiquité au service de la renaissance de la maison Gucci | Antiquipop

Le culte baroque de l’Antiquité : voilà l’un des éléments qui permettent à Gucci, maison de couture de renommée mondiale, de renouveler sa marque et de s’imposer comme l’un des noms les plus scrutés en 2018. Gucci ne se résume plus à son logo : c’est un style opulent et complexe qui puisse dans de nombreuses références historiques. Retour sur […]

Lire la suite »

Pierre et Gilles : un art fantasque (« kitsch » ?) pour une Antiquité fantasmée | Antiquipop

Par le biais de la photographie peinte, le duo d’artistes français Pierre et Gilles témoigne de leur volonté de créer un univers fantasmagorique et dont l’Antiquité pourrait en être le support. En effet, au regard de leurs productions, nous pouvons constater que les références à la mythologie gréco-romaine sont omniprésentes et révélatrices d’une source majeure d’inspiration, et ce dès la […]

Lire la suite »

« Call Me by Your Name » ou la sensualité de l’antique | Antiquipop

Call Me by Your Name, l’adaptation cinématographique réalisée par Luca Guadagnino en 2017, d’après le roman d’André Aciman de 2007, est un film riche en références à l’Antiquité. On recense notamment de nombreuses sculptures hellénistiques et romaines, la mention d’événements et de personnages antiques, quelques citations littéraires et philosophiques, ainsi qu’une longue discussion portant sur l’étymologie d’un mot impliquant le […]

Lire la suite »

Bandeaux rigolos | Manuscrits en Méditerranée

.entry-heaOn connaît bien les magnifiques pylai (ou « portes »), principal ornement des manuscrits grecs, dont regorgent les manuels d’histoire de l’art. De fait, le livre byzantin se signale d’une manière générale par sa grande sobriété décorative, qui surprend toujours l’œil habitué aux exubérances des enluminures occidentales. Pour les manuscrits grecs de facture peu luxueuse, l’ornementation se réduit souvent à de simples […]

Lire la suite »

Cami, Mister VU, Gentleman-dessiné interviewe l’invalide à la tête de bois (1928) | ArchéoSF

Le magazine VU a publié différents articles relevant de la conjecture. S’il s’agit souvent de prospective, il peut y avoir aussi de la fiction. On pourra discuter du classement du texte suivant dans la conjecture, le personnage relevant plutôt du fantastique, mais il est bien l’heureux possesseur d’une prothèse. Cami, collaborateur régulier de VU, lance dans le n°6 son Gentleman-dessiné, […]

Lire la suite »

Marcel Astruc, Chronique des temps futurs (1926) | ArchéoSF

Dans La Vie parisienne du 26 juin 1926, journal humoristique, Marcel Astruc (1886-1979) publie une lettre du futur consacrée aux Parisiens et à l’automobile (A lire: l’anthologie Paris Futurs). Amusante satire, ce texte invente des rites de l’avenir à partir de légendes forgées au début du XXe siècle et de l’étrange animal nommé « oto ». Les illustrations sont signées Zyg Brunner. […]

Lire la suite »

L’horloge astronomique de Besançon ou le monde à portée de main | Orion en aéroplane

Il y a des chefs-d’oeuvre de minutie qui ne laissent pas indifférent. Avec ses 57 cadrans, ses automates, ses 30 000 pièces et ses raffinements mécaniques, l’horloge astronomique de la cathédrale de Besançon est de ceux-là. Petit tour de la bête, que j’ai découverte au cours d’un de mes voyages de l’été (merci #TGVmax !)  L’horloge astronomique de Besançon, un […]

Lire la suite »

Israël Silvestre ou une invitation à la promenade dans la France du Grand Siècle | Orion en aéroplane

Des centaines d’estampes, des dizaines de dessins — moins connus, il est vrai — : voici l’œuvre d’Israël Silvestre, un des plus célèbres graveurs de vues topographiques du XVIIe siècle. Son crayon et sa pointe ont immortalisé les plus beaux points de vue de la France d’alors (on ne disait pas encore panoramas), façonnant et fixant l’image de quelques remarquables […]

Lire la suite »

Les costumes catalans de Kosiki, empereur du Japon et jongleuse | Acrobates japonais en France

Toujours dans mes recherches sur Kosiki, opéra-bouffe français de 1876 à l’intrigue improbable, grâce au site internet europeana.eu, j’ai découvert que cette œuvre avait été traduite et jouée à Barcelone. Je n’en parlerai pas dans l’article que j’espère bientôt finir sur cet exemple de japonisme théâtral et musical, car je souhaite me tenir au contexte historique et culturel de Paris […]

Lire la suite »
1 2 3 4 7